Séminaires et formations

Séminaires estivaux 2022 : 

Travailler l’informe et la symbolisation par l’interperception groupale et le psychodrame

Le séminaire réunit un groupe six à dix professionnels du soin psychique et se déroule sur une semaine, du lundi au vendredi de 9h30 à 16h30, en juillet et en août 2022. Les matinées, animées par des artistes et artisans, sont dédiées à des partages d’expériences touchant différents niveaux de notre rapport au sensible. Les après-midis, animées par le Dr Jean-Paul Matot, des situations cliniques apportées par les participants sont travaillées avec l’outil du psychodrame.

Ce dispositif vise à élargir nos perceptions de la clinique par la mise au travail de différents niveaux des enveloppes individuelles et groupales. A cet égard, l’apport d’artistes et d’artisans pendant les matinées vise à mettre le groupe en contact avec une gradation d’expériences de symbolisation de nos rapports à nous-mêmes et à nos mondes. Cette imprégnation modifie la tonalité et le type d’élaboration du matériel clinique déployé par le dispositif du psychodrame en groupe.

Programme des matinées (9h30-12h30)

Lundi : contacts avec le groupe et le lieu – espace de serre située dans un jardin boisé -, matinée animée par Barbara Diesbeck, formatrice et animatrice plantes sauvages comestibles et débardage au cheval

Mardi : (im)mobilités du corps dans l’espace en groupe, matinée animée par Taylor Lecocq, chorégraphe, danseur (Cie Mossoux-Bonté)

Mercredi : aux sources corporelles de la voix, matinée animée par Fanny Bériaux, chanteuse de jazz

Jeudi : tonalités, couleurs, traces, formes et mouvements, matinée animée par Sophie Durieux, peintre

Vendredi : (ne pas) écrire, matinée animée par Anne Van Maele, auteur et animatrice en atelier d’écriture

Les après-midis (13h30-16h30)

des situations cliniques amenées par les participants seront déployées en groupe avec l’appui du psychodrame

Conférences 2021-2022

L’informe et la symbolisation : approches plurielles

Argument : ce cycle de conférences propose d’explorer les modalités hétérogènes des processus de symbolisation en alternant des réflexions sur la création artistique et des ouvertures théoriques dans le champ de la philosophie et de la psychanalyse qui mettent l’accent sur l’indifférencié, l’indéterminé, le chaos. Il prolonge ainsi, en élargissant la perspective, les séminaires des années précédentes sur l’informe et les topiques du Soi-disséminé et des configurations psychiques ; ces approches entendent contribuer, par des échanges pluridisciplinaires, à reconsidérer certains paradigmes scientifiques pour mieux prendre en compte la complexité du phénomène humain, éclairer le décontenancement actuel et penser de nouveaux fondements pour approcher les bouleversements écosystémiques.

8 octobre 2021 : Le soi disséminé et l’inconscient non représenté. Approche de différentes dimensions

Rudi Vermote, psychiatre, ancien président de la Société belge de psychanalyse, professeur honoraire de psychiatrie à l’Université Leuven, auteur de Reading Bion, Routledge, 2020.

10 décembre 2021 : Psychanalyse et constructivisme : depuis Hume, avec Deleuze et Guattari

Pascal Nottet, philosophe, membre du Questionnement Psychanalytique, ancien responsable clinique à Parhélie, auteur de Qu’est-ce que la psychanalyse ? avec Deleuze et depuis Hume, EME Éditions, Louvain-la-Neuve, 2020.

14 janvier 2022 : La musique, un art métaphorique par essence

Claire Jesuran, musicologue, conférencière et conseillère musicale, ancienne responsable des Services Educatif puis Presse du Théâtre Royal de la Monnaie, Bruxelles.

11 février 2022 : Ambiance et temporalité: ambiance du passé, du présent et du futur

Bruce Bégout, professeur de philosophie à l’Université de Bordeaux, auteur de : Le concept d’ambiance, Le Seuil, 2020.

11 mars 2022 : Ecrire dans l’antre de la création

Stéphane Lambert, écrivain, auteur d’essais sur Monet (2008), Rothko (2011), de Staël (2014), Caspar David Friedrich (2016), Goya (2019), Spilliaert (2020), Klee (2021).

13 mai 2022 : Penser, analyser, rêver en complexité

Benoît Virole, psychanalyste, docteur en psychopathologie et docteur en sciences du langage, auteur d’essais aux interfaces de la psychanalyse, des sciences cognitives et des sciences de la complexité (Catastrophes de l’inconscient, Baghera, 2019)

Séminaire 2020-2021

De l’informe à la topique du Soi-disséminé

avec Rudi Vermote

les 25 septembre et 16 octobre 2020, les 26 février et 26 mars 2021

Maison de la Société belge de Psychanalyse, Bruxelles

vidéos publiques (seulement les introductions théoriquesà :

25 septembre 2020 :

16 octobre 2020 :

synthèse des deux premières séances :

Années précédentes


Académie d’été « Adolescences et évolutions sociales »

26 – 30 août 2019

Adolescences et évolutions sociales


Académie d’été « Adolescences et évolutions sociales »

27- 31 août 2018

Adolescences et évolutions sociales


Groupe de travail sur la clinique des configurations psychiques et la topique du « Soi disséminé »

2017-2018, 2018-2019, 2019-2020

Groupe fermé animé par Jean-Paul Matot

Deux réunions par trimestre

Argument

Le séminaire qui s’est tenu au cours des deux années précédentes a poursuivi l’exploration, dans le champ de la psychanalyse et en dehors de lui, d’une pensée de l’humain indissociable de son environnement. Ceci dans l’idée que les évolutions récentes et à venir de notre monde rendent nécessaire que la psychanalyse adapte ses perspectives et ses dispositifs à l’émergence de processus sociaux dont l’intelligibilité devient de plus en plus problématique, requérant des capacités de transformations psychiques à certains égards nouvelles. Nous avons ainsi envisagé successivement, avec René Kaës, quelques théories psychanalytiques traitant de l’indifférenciation moi / non moi et du fonctionnement psychique groupal et institutionnel puis, à travers les travaux de G. Simondon et d’A. Gell, certaines dimensions philosophiques et anthropologiques des enveloppes technologiques et artistiques du Soi, avec L. Magnenat, la manière dont l’enjeu écologique peut être pensé du point de vue de la psychanalyse ; avec B. Feltz, la question de ce que devient, en philosophie des sciences, la notion d’organisme, de « corps » ; et, dans une perspective anthropologique, la place que les cultures chinoises donnent à l’idée de « Soi » et de personne.

Dans la continuation de cette réflexion, et en vue de davantage l’ancrer dans la clinique, un groupe de travail abordera en alternance des questions théoriques (introduites par un exposé de l’un ou plusieurs membres du groupe, voire d’un invité extérieur) ; et les perspectives cliniques ouvertes pas ces questions, via la présentation de situations cliniques illustrant plus ou moins le point théorique qui aurait été (ou serait) abordé.


2015-2016

Eléments théoriques et cliniques pour une topique du « Soi disséminé »
Séminaire animé par Jean-Paul Matot avec la participation
de Luc Magnenat (Genève), Bernard Feltz (Bruxelles), Romain Graziani (Lyon)


2014-2015

Eléments théoriques et cliniques pour une topique du « Soi disséminé »
Séminaire animé par Jean-Paul Matot avec la participation
de René Kaës Aix), Jean-Hugues Barthélémy (Paris), Nathalie Heinich (Paris)


2012-2013

Questions techniques en psychothérapie psychanalytique : mise en perspective des conceptions de D.W. Winnicott et R. Roussillon
Séminaire animé par le docteur Jean-Paul Matot


2011-2012

Séminaires de lecture (animés par le docteur Jean-Paul Matot)

  1. Introduction à l’oeuvre de D.W. Winnicott
  2. L’apport des travaux de René Roussillon
  3. De Roussillon à Winnicott

Séminaire théorico-clinique :

       La destructivité à l’adolescence (animé par le docteur Jean-Paul Matot)G